Les artistes

Le collectif d'artistes associés

Metteurs en scène, comédiens, auteurs, ils forment le collectif d’artistes associés au Préau. Tout au long des 4 prochaines saisons, ils vont créer des spectacles, rencontrer le public, partager leurs univers.

Simon Falguières

Simon Falguières - Auteur et metteur en scène

Né en 1988, Simon Falguières découvre très jeune le théâtre à “l’École de la Forme” de la Scène Nationale Évreux-Louviers. Il entre au lycée Senghor en classe théâtre où il écrit déjà et met en scène trois créations : Triptyque autour de Cocteau (2004), La Marche (2006) et Lenz adapté de Buchner (2007). Arrivé à Paris, il entre au Conservatoire du 18ème arrondissement et sera l’un des membres fondateurs du Collectif du K.
Il crée Le Songe d’une nuit d’été de William Shakespeare en 2009. En mai 2011, il reçoit le prix d’encouragement de l’aide à la création de textes dramatiques du Centre National du Théâtre pour sa pièce La Marche des enfants et met en scène La Nef des fous, lors du festival Premiers Pas au Théâtre du Soleil. Il entre à la Classe Libre du Cours Florent pour poursuivre son travail de comédien et lance la création de La Marche des enfants qu’il tourne en Normandie. Il se lance en parallèle sur la création du Nid de Cendres - épopée théâtrale, coproduite par le Préau et accueillie lors du Festival Les Feux de Vire 2019.
En 2017, il prend la direction artistique de la compagnie rebaptisée Le K et il écrit et met en scène son premier spectacle jeune public, Le Petit Poucet. Il poursuit la création d’un journal intime théâtral intitulé Le Journal d’un autre dont il a déjà écrit et joué, seul en scène, sept épisodes, qu’il a présenté au Train Bleu dans le Off du Festival d’Avignon 2019. Il crée A mon frère (Le parti d’en rire) en 2019 à Vire et Eu, et Les étoiles à La Colline - théâtre national en novembre 2020 et accueilli au Préau pour la saison 20/21.
Simon Falguières est artiste associé au Préau, CDN de Normandie-Vire et au Théâtre du Nord CDN Lille Tourcoing-Hauts-de-France.

Lara Marcou

Lara Marcou - Le Groupe O

Lara Marcou se forme d’abord à la danse classique et contemporaine au CNR de Grenoble, à la Compagnie Coline (Istres), puis chez Merce Cunningham et Trisha Brown à New-York. Elle obtient en 2011 son Diplôme d’État de professeur de danse contemporaine. Elle se forme au théâtre à partir de 2003, à l’École du Théâtre National de Chaillot puis au conservatoire du 5ème arrondissement.
Entre 2006 et 2014 elle travaille comme danseuse et actrice avec Sara Llorca, Das plateau, Les yeux grands ouverts, Pauline Susini, Chrystel Calvet et Sylvain Creuzevault. Elle participe à Un Festival à Villeréal, comme actrice dans Je sais que c’est l’été réalisé par Léo Antonin Lutinier et Lionel Gonzàlez (2011) et comme metteure en scène de la création Il n’est pas donné à tout le monde…d’aller à Corinthe (2012) En 2014 elle réalise Il faut détruire Carthage (court métrage, 30’). Elle travaille actuellement sur la version longue de ce premier court métrage. En 2015, elle mène un laboratoire sur l’héroïsme en Studio Lab à la Ménagerie de Verre. En 2016 elle met en scène les élèves du conservatoire d’Annecy dans Platonov. En 2014 et 2015 elle co-dirige Un Festival à Villerville avec Marc Vittecoq. Ils créent en 2016 le Festival SITU dont la quatrième édition a eu lieu en septembre 2019 à Veules-les-Roses et Sotteville-sur-Mer. En 2018 elle met en scène L'Âge bête (création au CDN de Normandie Rouen et tournée, production PAN). Elle prépare un seule en scène Katherine Poneuve, répété dans les collèges du Bocage et la création, coproduite par le Préau : ainsi passe la gloire du monde dont la première aura lieu lors du Festival Les Feux de Vire 2020.

Marc Vittecoq

Marc Vittecoq - Le Groupe O

Marc Vittecoq est né en 1981 d’un père sportif et d’une mère migraineuse. Il commence véritablement le théâtre en 2001, après de longues études, auprès de Bob Villette qui, entre autres, le prépare pour le concours du Conservatoire. Au CNSAD (2003-2006), il travaille principalement avec Muriel Mayette, Árpád Schilling et quelques camarades. Depuis 2007, il travaille régulièrement en tant qu’acteur-auteur ou assistant avec Árpád Schilling et la compagnie de théâtre hongroise Krétakör : Éloge de l’escapologiste, Laborhotel, URBAN RABBITs, Noéplanète, A Párt (The Party). Depuis 2008, il fait partie du collectif la vie brève en tant qu’acteur-auteur avec Jeanne Candel : Robert Plankett, Le Goût du Faux et autres chansons et met en scène QUOI (Théâtre de la Cité internationale, Théâtre de Vanves).
En 2014 et 2015 il organise et codirige Un Festival à Villerville. Il coréalise avec Sébastien Téot les films TARPAN et QUOIfilm.
Il écrit et met en scène avec Matthieu Gary et Sidney Pin (La Volte) le spectacle de cirque Chute! Il joue dans Un Ours of cOurse, conte musical pour enfants de Lawrence Williams et Alice Zeniter. Pour Un Festival à Villeréal, il met en scène Migrations, L'École, et QUOI.
Dans le cadre de SITU2017, il monte et joue la création cirque-théâtre La Mouette, en collaboration avec Matthieu Gary, Sidney Pin et Fragan Gehlker.
En 2016, il crée la compagnie Le Groupe O avec Lara Marcou, avec qui il co-dirige et organise le Festival SITU, festival de créations théâtrales et cinématographiques à Veules-les-Roses en Normandie, dont la quatrième édition a eu lieu en septembre 2019. En 2018, il collabore à la mise en scène de L'Âge bête, mise en scène Lara Marcou, premier spectacle du Groupe O (création au CDN de Normandie Rouen et tournée). Il co-met en scène le prochain spectacle du Groupe Bekkrell, Clinamen Show (création octobre 2019, Cirque-Théâtre d’Elbeuf, CIRCa, Le Monfort).
Il prépare la création, coproduite par le Préau : ainsi passe la gloire du monde dont la première aura lieu lors du Festival Les Feux de Vire 2020.

Tiphaine Raffier

Tiphaine Raffier - autrice et metteuse en scène

C’est en avril 2012, suite à une proposition du Théâtre du Nord, que Tiphaine Raffier écrit, met en scène et joue sa première pièce La Chanson. Le spectacle est créé lors du 1er Festival Prémices à Lille. En 2014, dans le cadre de la troisième édition du même festival, elle crée sa deuxième pièce Dans le nom. En 2017, c’est le spectacle France-fantôme qui verra le jour. La même année elle réalise un moyen-métrage issu de sa première pièce de théâtre, La Chanson. Ce projet accompagné par la société de production Année Zéro est soutenu par le Centre National du Cinéma. Il a été présenté pour la première fois en mai 2018 à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes. Le film a depuis été sélectionné dans plus de 30 Festivals à travers le monde. Remportant, entre autres, le grand prix du court métrage à Brest, la meilleure musique et la mention spéciale du Jury à Clermont, ainsi que le premier prix des critiques au festival international du film de Barcelone.
Elle travaille actuellement à sa quatrième création Le réponse des Hommes qui verra le jour à l'été 2020 au Festival In d'Avignon et qui sera accueillie au Préau pour la saison 20/21 et à l’adaptation en long-métrage de sa pièce Dans le nom.
Les textes des spectacles sont édités aux éditions La fontaine.

Les comédiens permanents

De jeunes comédiens permanents habitent Le Préau.
Recrutés pour le temps d’une saison minimum, ils assurent un va-et-vient entre créations, représentations, actions territoriales et temps de recherche.
Ils développent ainsi au sein du Préau leurs qualités artistiques, découvrent un territoire et ses enjeux et participent activement à toutes les actions du théâtre, stimulant sa vitalité et l’enrichissant de leur présence.
Ils sont présents dans les ateliers de transmission, les créations du Préau, les temps de rencontres des 20 du mois et les projets en itinérance.
 

Nadja Bourgeois et Baptiste Mayoraz

Najda Bourgeois - comédienne

Comédienne issue du Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique avec Daniel Mesguich, Gérard Desarthe, Jean Paul Wenzel et Mario Gonzales. Elle se forme également avec JC Cotillard à l’ESAD, et lors de stages à L’Académie des Arts de Minsk en Biélorussie et à la Escuela Nacional de Teatro de Santa Cruz en Bolivie.
Depuis sa sortie d'école, Najda joue dans plusieurs spectacles suivis de tournées : Iliade et Odyssée adaptation et mise en scène de Pauline Bayle, La Chartreuse de Parme ou se foutre carrément de tout par la compagnie Théâtre derrière le monde, La fin de l’homme rouge et Les ponts mis en scène de Stéphanie Loïk, Tant d’espaces entre nos baisers de Joël Dragutin, mise en scène Sarah Capony. Elle travaille également auprès d’artistes qui s'emparent d'affaires contemporaines comme le collectif Denisyak avec l'autrice Solenn Denis, l'acteur metteur en scène Pierre Marie Baudoin avec Le syndrome Karachi et Clea Petrolesi avec sa première création Enterre-moi mon amour. Depuis 3 ans elle fait les tournées d’été de TIM La parade, créations de spectacles itinérants masqués dans des champs, place de villages et châteaux de l'Allier.
Très intéressée par les écritures contemporaines, elle intègre le comité de lecteurs du Jeune Théâtre National, fait plusieurs lectures pour les auteurs du Collectif Traverse, assiste l'autrice Julie Ménard à la mise en scène de son texte Vers où nos corps célestes, joue et collabore à la création des courts-métrages et documentaires de Nicolas Montanari. Elle est à l'origine de collaborations artistiques internationales avec la cocréation d'un collectif d’acteurs et l'organisation de laboratoires de recherches entre acteurs français et sud-américains. Mais aussi avec l'adaptation franco-bolivienne (5 acteurs français et 5 acteurs boliviens) de l’œuvre Peter Pan pour le Festival International de Santa Cruz et une tournée des Alliances françaises en Bolivie. Elle travaille également auprès de l’école Thot et dispense des ateliers aux primo-arrivants venus d’Afghanistan, d’Érythrée, du Soudan... »

Depuis septembre 2019, elle est comédienne permanente au Préau et joue dans les différentes productions ou coproductions du Préau : Le Montage des attractions, Plus belle la Vire, Un soir chez Victor H., Superlune, Au-delà du premier kilomètre, Toutes leurs robes noires, J'aurais aimé que le monde soit parfait, On m'a dit la fureur de mes frères, Capsule et Vanish
la prochaine création de Lucie Berelowitsch, Un soir chez Victor H.

 

Baptiste Mayoraz - comédien

Baptiste Mayoraz entame à l’âge de 5 ans des études de violon puis de théâtre au conservatoire de Sion, explorant nombre de styles musicaux et acquérant en autodidacte une bonne maîtrise de plusieurs instruments. Il réalise et interprète les musiques originales du Cercle de Craie Caucasien de Brecht (2014), du Guillaume Tell de René Zahnd par la Compagnie Marin et Nova Malacuria (2015), de Dracula (2017) ainsi que de Don Quichotte (2019), tous deux pour Nova Malacuria. Il interprète la musique de Van Gogh, si près de la Nuit, avec la Cie Hussard de Minuit (2018), créé à Sion et tourné en Suisse Romande. Il découvre le monde de la marionnette au sein de la Cie Héros Fourbus et collabore en tant que musicien et marionnettiste à la reprise de Tiempos (2018) et à la création de Dream (2018).
Il se forme au chant lyrique aux conservatoires de Sion et de Fribourg. On a notamment pu le découvrir en Ajax Ier dans La Belle Hélène (2018) avec Ouverture Opéra et on pourra l’entendre en Jésus dans la Johannes-Passion (2020) mise en espace par l’Ensemble Vocal de Saint-Maurice sous la direction de Charles Barbier. Sa recherche artistique et personnelle le mène à découvrir la dramathérapie, l’utilisation des outils du théâtre à des fins psychothérapeutiques. Il est actuellement en formation à l’Institut dramatherapie.ch, à Saint-Gall. La jonction de ses activités de comédien et de dramathérapeute l’amène à collaborer avec la compagnie CATATAC, notamment dans Alice revisited (2019), coproduit par le théâtre de VIDY-Lausanne et le TLH-Sierre.

Il deviendra comédien permanent au Préau, en octobre 2020 et a joué dans Le Montage des attractions. Il jouera dans Superlune, Au-delà du premier kilomètre, Toutes leurs robes noires, J'aurais aimé que le monde soit parfait, On m'a dit la fureur de mes frères, Plus belle la Vire, la sieste musicale des Feux de Vire.

 

Le collectif d'auteurs associés

Collectif Traverse

Collectif Traverse

Depuis leur rencontre à la Chartreuse-Centre National des Écritures du Spectacle (Villeneuve-lez-Avignon) en janvier 2015, à l'occasion de résidences d'écriture individuelles, Adrien Cornaggia, Yann Verburgh, Pauline Ribat, Kevin Keiss, Riad Gahmi et Julie Ménard s’attèlent à donner du corps à leur collectif. Ils se définissent volontiers comme une troupe d'auteurs et d'autrices, forts de leurs expériences de plateau -la plupart d'entre eux sont aussi comédiens et comédiennes- et tenant plus que tout à créer en relation directe avec celui-ci.
Le collectif met l'accent sur trois points : les Laboratoires, temps mensuels nécessaires où ils se retrouvent pour lire, parler projets et rire ; les Actions, auprès de publics divers, sur les territoires (théâtres ou autres) où le collectif opère un travail d'écriture en lien avec ceux-ci ; la Transmission, née d'une envie de travailler avec des élèves-comédiens.
Plusieurs temps leur ont permis d'affirmer leur envie de faire ensemble et avec les autres : avec les élèves de l'ESAD (École Supérieure d'Art Dramatique, Paris - promo 2018) avec qui ils ont initié un travail d'écriture au plateau, à la Chartreuse-CNES, lieu que le collectif chérit ; au JTN (Jeune Théâtre National, Paris) où ils ont convié le public à venir écouter des textes écrits pour l'occasion sur le thème "À la marge".
En 2017, Pauline Peyrade rejoint le collectif à l'occasion de l'écriture de Pavillon Noir.

Le LAB

Le LAB est un dispositif de fabrique théâtrale, qui permet de donner du temps de recherche, de rencontre et de réflexion à des artistes. Se croiseront au Préau des comédiens, des auteurs, des musiciens, des danseurs,…  une équipe artistique forte et pluridisciplinaire qui pourra enrichir et vitaliser le Préau de son expérience, sa diversité et sa personnalité. Certaines de ces résidences donneront lieu à des créations, d’autres à un travail de recherche, toutes permettront des moments de rencontre au fil de l’avancée des projets. Sur la première saison, Dan Artus, Vincent Debost, François Fauvel, Sylvain Jacques, Thibault Lacroix, Marion Lévy, Céline Milliat-Baumgartner, Jonathan Genet, sont les premiers artistes à en faire partie. Progressivement, le LAB s’ouvrira à d’autres artistes, d’autres expériences.

Dan Artus : comédien, metteur en scène, formateur,
Vincent Debost : comédien, metteur en scène et pédagogue,
François Fauvel : créateur lumière, constructeur décor, scénographe,
Sylvain Jacques : compositeur, créateur sonore et collaborateur artistique,
Thibault Lacroix : comédien, poète,
Marion Lévy : danseuse et chorégraphe,
Céline Milliat Baumgartner : comédienne et autrice,
sont les premiers artistes à en faire partie. Progressivement, Le LAB s’ouvrira à d’autres artistes, de nouvelles expériences…

Dan Artus

Dan Artus - Auteur, metteur en scène, comédien

Dan Artus, formé au Théâtre National de Bretagne, il joue dans les spectacles notamment de Célie Pauthe, Aurélia Guillet, Irène Bonnaud, Guillaume Delaveau, Xavier Deranlot, Jacques Nichet et Lucie Berelowitsch. Il collabore sur plusieurs spectacles avec Vincent Macaigne et travaille sur toutes les dernières créations de la compagnie Les Hommes Approximatifs dirigée par Caroline Guiela Nguyen. Il écrit et met en scène plusieurs spectacles dans des lieux non destinés au théâtre (ancienne usine, hangar, cinéma désaffecté).
Il travaille également en milieu carcéral ou avec des sortants de prison, avec Caroline Guiela Nguyen et Lucie Berelowitsch.
Dans le cadre du LAB, il a écrit et mis en scène A l’origine (anti-conte), présenté au Festival ADO #10 et dans le Bocage, puis au Théâtre Paris Villette les 27 et 28 septembre 2019.

Vincent Debost

Vincent Debost - metteur en scène, pédagogue, auteur, comédien

Il se forme au CNSAD de Paris de 1997 à 2000.
Au théâtre il joue sous la direction de : Jean Louis Martinelli, Jérôme Deschamps, Jacques Lassalle, Hédi Tillette de Clermont Tonnerre, Lucie Berelowitsch, Sandrine Anglade, Paul Desveaux, Sylvain Maurice, Brigitte Jaques-Wajeman, Anne Contensou, Jacques Weber, Sarah Tick, Jérémie Fabre, Véronique Widock, Olivier Treiner, Arnaud Denis, Matthew Jocelyn, Lucie Vallon, Gregorry Motton & Ramin Gray, Philippe Adrien...
Expériences de mises en scène récentes : 2012-2020 Les Deux Frères et les lions de Hédi Tillette de Clermont Tonnerre, 2016-17 Je veux rien raconter de Vincent Debost spectacle jeune public qui se joue dans des collèges, 2016 Fission de Jacques Treiner et Olivier Treiner, 2015 Ce qui se dit la nuit de divers auteurs, théâtre de l'alliance française (spectacle conçu avec l'aide de la fédération des aveugles de France), 2014 Elle est là de Nathalie Sarraute, plusieurs festivals et théâtre d’appartements, 2012 Ici… de Hédi Tillette de Clermont Tonnerre, tournée en Seine Saint Denis, 2006 Personne... à qui ? montage de texte de Gherasim Luca, festival de Phalsbourg; 2004/2005 Naïves hirondelles de Roland Dubillard, théâtre du Rond-Point et tournée.
Au cinéma et à la télévision : Julien Despaux, Guillaume Cremonese, Pierre Jolivet, Benjamin Rocher, Thierry Poiraud, Serge Frydman, Sam Karmann, François Dupeyron, Philippe Triboit, Tonie Marshall, Caroline Glorion, Jean-Marc Brondolo...
Il écrit en 2019, L’Éloquence des crânes (avec Damien Dutrait et Caroline Stella),en 2016, Je veux rien raconter et de 2015 à 2018, plusieurs textes pour le jeune public (opération : C’est mon patrimoine) au Haras National du Pin et sur l’Ile de Tatihou.
Depuis janvier 2019, il est responsable de la pédagogie au Préau. Il joue dans Plus belle la Vire, et collabore régulièrement aux Échappées.

François Fauvel

François Fauvel - créateur lumières

François Fauvel est éclairagiste, constructeur de décors, et régisseur. Il a suivi une formation à l’école du TNS, en section régie. Pendant 4 ans, il assure la régie générale ainsi que la construction des décors au Théâtre du Peuple à Bussang. Il collabore avec Guillaume Vincent, Aurélia Guillet, Hédi Tillette de Clermont Tonnerre, Célie Pauthe, Jean-Pierre Laroche, Jean-Yves Ruf, Sylvain Creuzevault. Maintenant, il travaille depuis 10 ans avec François Tanguy au Théâtre du Radeau.
Depuis 2007, il collabore régulièrement avec Lucie Berelowitsch en tant que régisseur général et créateur lumières : Le gars, Juillet, Lucrèce Borgia, Antigone, Rien ne se passe jamais comme prévu et est conseiller technique au Préau depuis 2019.

Jonathan Genet

Jonathan Genet - comédien

Jonathan Genet suit les cours de l’école du Théâtre du Seuil et du Studio Théâtre d’Asnières avant d’intégrer la promotion 6 du Théâtre National de Bretagne. Il joue alors au théâtre sous la direction de Stanislas Nordey dans 399 secondes de Fabrice Melquiot, Sallinger de Koltès mis en scène par Ivica Buljan, Et homme et pas d’après le roman de Elio Vittorini adapté et conçu par Bénédicte Le Lamer et Pascal Kirsch, Vénus H de Suzan-Loris Parks mis en scène par Cristèle Alves Meira, Les Météores de et par Mathieu Genet, La fusillade sur une plage d’Allemagne de Simon Diard mis en scène de Marc Lainé.
Il joue trois fois sous la direction de Christine Letailleur dans Le Banquet de Platon, Le château de Wetterstein de Frank Wedekind et Hinkemann de Ernst Toller, puis pour Daniel Jeanneteau dans Le reste vous le connaissez par le cinéma de Martin Crimp, une création Avignon In 2019.
Pour le cinéma, il tourne avec Nadine Lermite dans Les Chancelants, Nicolas Wadimoff dans Opération Libertad et plus récemment avec Andzrej Zulawski pour le rôle principal dans Cosmos et dans Un couteau dans le cœur de Yann Gonzalez.
Il joue sous la direction de Lucie Berelowitsch dans Lucrèce Borgia, Un soir chez Victor H., Le livre de Dina et plus récemment dans Rien ne se passe jamais comme prévu.
Dans le cadre du LAB, il a participé à la pièce chorégraphique de Léonore Zurflüh Weit Weg.

Sylvain Jacques

Sylvain Jacques - comédien, musicien et compositeur.

Après des études et l’obtention d’un diplôme de chef opérateur à New York University en 1993, Sylvain Jacques développe à LA FORGE, collectif d’artistes à Belleville, un travail photographique et pictural. Le fruit de cette recherche est exposé en 2000 dans la Galerie de Frédérique Sanchez, rue Saint Anastase.
Comme comédien, il joue au cinéma dans Ceux qui m’aiment prendront le train, et Son frère de Patrice Chéreau, et avec d’autres réalisateurs comme Patrice Martineau, Brigitte Coscas, Martine Dugowson et Olivier Assayas. Il travaille au théâtre dans Phèdre de Racine mis en scène par Luc Bondy.
Il compose de la musique pour le théâtre depuis 1999.
Il collabore depuis 15 ans avec la metteuse en scène allemande Christina Paulhofer, ainsi qu’avec Thierry de Peretti (Les Larmes amères de Petra von Kant, Richard II, Le retour au Désert, Le Jour des meurtres dans l’histoire d’Hamlet, Valparaiso, Le mystère de la rue Rousselet) Michèle Foucher, Michael Serre (L’impasse,I am what I am à la Ferme du Buisson), Renate Jett (avec laquelle il a créé Quartett, et Les bacchantes, pour le festival d’Athènes), Gianni Schneider (L’avare, En attendant Godot).
En 2003, il forme avec Nicolas Baby (FFF) le groupe The Ensemble.
Il collabore en tant que designer sonore avec Benjamin Loyauté, commissaire d’exposition, lors de la Biennale Internationale du Design 2010 à Saint-Étienne, et lors de la première triennale internationale du Design en 2011 à Pékin.
En 2015, il compose, avec l'aide de Greg Léauté, un album pour Gérard Duguet Grasser, le produit et le réalise, une production Universal éditions.
Il travaille depuis 2009, avec Lucie Berelowitsch, comme compositeur et collaborateur artistique, sur Juillet, Un soir chez Victor H, Lucrèce Borgia, Antigone, Le Livre de Dina, Solaris, Rien ne se passe jamais comme prévu.
Dans le cadre du LAB il a travaillé à l’écriture de Bachir, la nuit à l’occasion de deux temps de résidence.

Thibault Lacroix

Thibault Lacroix - comédien

Après une formation de gymnaste professionnel, il entre à l’école de Chaillot puis au Conservatoire national supérieur d’art dramatique. Il a joué au théâtre avec Claude Aufaure, Jean-Christian Grinevald, Jacques Weber, Hans Peter Cloos, Paul Desveaux, Abbès Zahmani, Olivier Balazuc, Thierry Bédard, Les Chiens de Navarre, Jean-François Auguste. Aimant la virulence du travail de Vincent Macaigne, il l’accompagne depuis plusieurs années. Au cinéma, il a tourné avec Jacques Baratier, Marie-France Pisier,Vincent Macaigne, Elie Wajeman, Louis Garrel et dans le prochain film d’Olivier Assayas.
Il a mis en scène avec Erwan Daouphars le spectacle Van Gogh ou le Suicidé de la société d’Antonin Artaud, où il est seul en scène et a joué dans Je m'appelle Ismaël de Lazare.
Cofondateur des 3 Sentiers avec Lucie Berelowitsch, il a joué dans L’Histoire du soldat,Verlaine, Le Gars, Lucrèce Borgia, Portrait Pasolini, et joue encore dans Un soir chez Victor H et Antigone.

Marion Levy

Marion Lévy - danseuse, chorégraphe

Après sa formation au Centre National de Danse Contemporaine d’Angers de 1987 à 1989, Marion Lévy participe aux travaux chorégraphiques de Claude Brumachon, Michelle-Anne de Mey et rencontre Philippe Découflé pour le défilé du Bicentenaire. De 1989 à 1996, elle est membre de la compagnie ROSAS dirigée par Anne Teresa de Keersmaeker et tourne dans le monde entier avec les créations exceptionnelles de la chorégraphe flamande.
En 1997, Marion Lévy décide de fonder sa propre compagnie, la compagnie Didascalie. Forte de plusieurs créations et collaborations, entre danse, théâtre et cinéma (avec entre autres Arthur  H, Denis Lavant, Emmanuel Salinger, Pascal Rambert, Yasmina Reza, James Thierrée, Emmanuel Demarcy-Mota, Noémie Lvovsky), elle crée avec Fabrice Melquiot Miss Electricity dans le cadre de la Nuit blanche 2009. En 2012, elle imagine le spectacle Dans le ventre du loup au Théâtre National de Chaillot, à partir des textes de Marion Aubert. Elle crée ensuite Les Puissantes, Et Juliette,Training.
Parallèlement elle chorégraphie et collabore pour le théâtre avec Victor Gautier-Martin, Bérengère Bonvoisin, Pascal Rambert, Cécile Backès, Christian Schiaretti, Philippe Calvario, Yves Beaunesne, Thierry de Peretti, James Thierrée, Emmanuel Demarcy-Mota et Yasmina Reza. Pour le cinéma avec Noémie Lvovsky, Yolande Zauberman, Jean-Paul Salomé, Richard Berry, Emmanuel Bourdieu, Julien Rappeneau, Lou Jeunet et Julien-Gabriel Laferrière. Elle enseigne aussi à la Ménagerie de Verre, au Conservatoire Supérieur d’Art Dramatique de Paris et au LAAC, formation créée par Nicolas Le Riche et Clairemarie Osta au sein du théâtre des Champs Élysées.
Marion Lévy a été artiste associée aux Scènes du Jura -Scène nationale- et à la Scène Nationale de Narbonne. Elle est actuellement artiste associée au Théâtre de Grasse.
Elle est conseillère chorégraphique pour la création J’entends des voix de David Lescot, une production du Théâtre de Caen en partenariat avec le Préau.

Céline Milliat Baumgartner

Céline Milliat Baumgartner - autrice, comédienne

Après une formation de danse classique au Conservatoire de Lyon et un passage par la classe libre du Cours Florent, Céline Milliat Baumgartner débute en tant que comédienne au théâtre de la Bastille sous la direction de Jean-Michel Rabeux, dans L'homosexuel ou la difficulté de s’exprimer de Copi. Puis elle joue, entre autres, dans des mises en scène de Thierry de Peretti, Lucie Berelowitsch, Frédéric Maragnani, Wissam Arbache, Séverine Chavrier, Christian Benedetti, David Lescot et Clément Poirée, et Cédric Orain. Elle crée notamment avec lui un seul en scène, Striptease, au Théâtre de la Bastille. Elle participe également à des lectures musicales à la Maison de la Poésie, avec le chanteur Olivier Marguerit, ainsi qu'avec le groupe Valparaiso et le metteur en scène Marc Lainé.
Au cinéma et à la télévision elle tourne sous la direction de différents réalisateurs : Irène Jouannet, Julie Lopez Curval, Patrice Leconte, Grégory Magne, Dante Desarthe...
Elle interprète des pièces radiophoniques pour France Culture et France Inter et enregistre également des livres audio pour l'École des loisirs.
Elle publie aux Éditions Arléa un premier livre, Les Bijoux de pacotille (2015), puis l'adapte en monologue et le joue au Théâtre du Rond-Point en 2018, puis en tournée, dans un spectacle mis en scène par Pauline Bureau. Puis elle adapte Les bijoux de pacotille pour la radio et le réalise avec Laure Egoroff pour France Culture.
Elle créera Marilyn, ma Grand-mère et moi en octobre 2020 au Préau.
Elle est artiste associée au Théâtre de la Manufacture -CDN de Nancy-